Soutien Scolaire, Lycée Fenelon Lille

Forum destiné à l'entraide scolaire.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 TL1: debut du cours La IV eme république

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alieval



Messages : 5
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: TL1: debut du cours La IV eme république   Sam 20 Mar - 18:35

LA IV ème REPUBLIQUE : 1946-1958
Manuel Chapitre 12 pages 300 et suivantes

La GM2 a sonné le glas dès 1940 de la IIIème République, auquel le régime de Vichy a succédé. Au lendemain de la guerre, la France installe difficilement un nouveau régime la IV ème République : officiellement le 13 octobre 1946, par voie de référendum, les Français adoptent de justesse le texte de la Constitution de ce nouveau régime, et encore était-ce une seconde mouture.
Ce régime dure 12 ans : jusqu’au 28 septembre 1958 quand les institutions de la Vè république sont, elles, plébiscitées par un « oui franc et massif » par 80% des suffrages exprimés.
Ce régime fut donc l’un des plus courts que la France ait connu, il s’effondre avec la perte de l’empire colonial et le pb de la guerre d’Algérie. Ce régime était-il donc si détestable ?
La IV ème république, « la mal aimée »?

I° Reconstruire les institutions et le pays

A° La France libérée

1-La situation politique et sociale en 1944-1946

Le GPRF (1944-46) (Gouvernement Provisoire de la République Française) formé par De Gaulle, avec les représentants de toutes les forces résistantes, doit d’abord finir de libérer le territoire, rétablir l’autorité de l’Etat , reprendre le contrôle du pays, avant de redonner des institutions stables à la France car :

dans certaines régions, comme le sud ouest, les FFI (Forces Françaises de l'Intérieur) exercent un pouvoir de fait, et se développe une agitation partout.
se mettent en place des tribunaux populaires de façon spontanée pour juger les collaborateurs, s’ensuit une épuration sauvage, spontanée (cf vidéo), qui dans un premier temps échappe au contrôle du GPRF : 20 000 femmes tondues à la Libération pour avoir eu (ou accusées d'avoir eu) des relations avec des Allemands

Le gouvernement envoie des Commissaires de la République pour reprendre le contrôle de la situation, et créer de vrais tribunaux pour juger les collaborateurs: c'est l'épuration légale.

Les chiffres de l'épuration légale:

350000 dossiers instruits : 1500 collaborateurs exécutés après procès
13339 condamnés aux travaux forcés
2044 condamnés à la réclusion criminelle
22883 condamnés à une peine de prison
44645 condamnés à la dégradation nationale (ce qui les prive de certains droits, tel le droit de vote)

Il y eut une épuration professionnelle aussi:
sur 40 000 agents de police d'Etat: 5603 furent sanctionnés dont 1312 révoqués
Dans la haute hiérarchie de la police: 37% révoqués
parmi les cadres: 14% de commissaires durent démissionner



Il faut dissoudre les milices issues de la résistance.

2-La situation économique est particulièrement grave

La France a supporté le poids de l’occupation.
Pertes humaines : 600 000 morts
Pertes matérielles : 74 départements ont souffert de destructions importantes, perte de la flotte commerciale, réseau ferré très endommagé
La France a dû payer 1 100 milliards de Francs à l’occupant.
Problèmes pour remettre en route la production : manque de sources d'énergie (charbon), de matières premières, de ports en bon état pour les importations, manque de devises pour les acheter.
Inflation et marché noir sévissent : le rationnement est maintenu jusqu’en 1949.

Rôle international très diminué : la France n’est pas invitée aux grandes conférences (Yalta, Potsdam) et ce n’est que sur l’insistance de Churchill qu’elle devient la 4e puissance occupante en Allemagne.
Dans ses colonies, son poids baisse et éclatent des mouvements de libération.

B° Les forces politiques en présence

vidéo

Après la guerre, les partis de droite collaborateurs sont évidemment discrédités, seules 3 grandes forces comptent vraiment :

le PCF car prestige URSS et rôle dans la résistance (secrétaire général Maurice Thorez)
les Français Libres autour de De Gaulle
la gauche non communiste : SFIO et catholiques de gauche

1)Les élections législatives de 1945

Elections d'octobre 1945 d’une assemblée constituante où triomphe le tripartisme. Cette assemblée doit établir une Constitution pour fonder un nouveau régime.

Ce sont les premières élections législatives où participent les femmes (droit de vote en 1944), combinées avec un référendum : oui ou non à la question « doit-on faire adopter une constitution pour remplacer celle de la III e république »? résultats : oui 96%

C'est le triomphe de 3 grands partis : 2 anciens, un nouveau issu de la résistance:

PCF
SFIO
MRP = Mouvement Républicain Populaire, fondé par Georges Bidault, ancien résistant président du CNR (Conseil National de la Résistance)

A eux seuls ces 3 partis remportent 75% des suffrages.
Les partis de droite se sont effondrés.
Le principal vainqueur = le PCF qui obtient le plus de voix et de sièges (159) à l’assemblée. C’est le premier parti de France alors.

Cette assemblée élit De Gaulle chef du gouvernement. C’est un gouvernement tripartite.


2- Le gouvernement tripartite et le départ de De Gaulle

Ds ce gvt, des socialistes, communistes et des membres du MRP.
Maurice THOREZ, secr gral PCF, est ministre.
Très vite conflit entre DG, PCF, SFIO sur la future constitution.

DG face à ce désaccord démissionne le 20 janvier 1946 (video), pensant qu’il allait être rappelé. Il ne le fut pas : c’est le début de sa « traversée du désert » jusqu’en 1958, où il revient au pouvoir.

(DG pr un pouvoir exécutif fort, alors que PCF et SFIO sont pour une assemblée unique.)

C) La Constitution

1-Les projets

Mai 1946 : 1er projet proposé aux français après le départ de DG = référendum = rejet à 53% de non donc démission de l’assemblée constituante.

Juin 1946 nouvelles élections d’une nouvelle assemblée constituante:
Recul du PCF et de la SFIO / le MRP devient le 1er parti de France.

Nouveau projet : 2 assemblées (et non plus une seule), selon le point de vue du MRP

Document 3 page 303: Discours de Bayeux de DG qui condamne ce projet mais en octobre 1946 ce projet est approuvé par référendum.
→ Quelles sont les idées politiques de DG selon ce discours?
NB: Discours très important, qui peut faire l'objet d'une étude de doc (épreuve mineure), à connaître aussi pour la naissance de la V ème république.

2-Un régime d’assemblées

doc, 5 page 303 : organigramme des institutions de la IV ème république
→ quelle est l'assemblée qui a le pouvoir le plus important ? pourquoi ?

L’assemblée constituante est dissoute après l’adoption de la constitution. On organise de nouvelles élections législatives le 10 novembre 1946 :
assemblée nationale = 620 députés élus pour 5 ans au suffrage universel proportionnel
elle investit le gouvernement mais peut le renverser.
Doc, 1 page 302

puis en décembre 1946 élections pour la 2de assemblée : le conseil de la république = 320 mb élus pr 6 ans au suff indirect.

Président de la république élu en janvier 47 au suffrage indirect pour 7 ans : c’est d’abord Vincent Auriol, il nomme Paul Ramadier président du conseil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
TL1: debut du cours La IV eme république
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Début des cours
» problème d adaptation de la machine
» Qui entre en L3 à la rentrée 2012-2013??
» L1 Psycho SEPAD Reims
» la rentree a l'fst marrakech

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Soutien Scolaire, Lycée Fenelon Lille :: LES TERMINALES :: TERMINALES L-
Sauter vers: