Soutien Scolaire, Lycée Fenelon Lille

Forum destiné à l'entraide scolaire.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 fiches de révision 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sébastien Hoët



Messages : 5
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: fiches de révision 3   Jeu 27 Mai - 21:41

• DDHC : assurer la coextce des libertés » > droit = régulation es libertés de chacun, refus liberté abs car impliquerait déduction des droits d’autrui

• Droit : indep des autres règles ? ex certaines cultures droit = facette religion.

• Rapp droit/pol ? droit = instr puisque pol vise à aménager la cité. Pol et droit : diff de niveau (pol donne allure gén de la cité, droit permet d’administrer)



I) Les traits distinctifs du droit

A) Le droit et la société politique



• Droit qd H en gpe, D = règle qui régit rapp entre les H

• Plusieurs sortes de règles suivant stés : droit étatique (fcs ≠ chinois), international, éclésiast

• ces droits pas strictement indep mais hiérarchisés (ex Fr ≠ obéissance droit canon)

• Droit tel que ns le connaissons étroitement dep de l’état qui ne se conf pas avc clan/tribu

• Penser le droit = penser ens de règles rendues poss par avènement de l’Etat

• Pvoir pol agrée/édicte règles



B) Droit et contrainte politique



• Contraintes mises en place pr respecter lois (H = diff à se soumettre à lois), sanctions

• règle juridique = règle du groupe. Rapp nat. Droit/force MAIS ≠ loi du + fort car droit vise universalité, faire durer vie du gpe avec critères acceptables. Force ≠durable et pas de syst de valeurs universel par force.

• Droit passe par syst de contraintes mais ne se justifie pas par violence.



• Michel Foucault, Surveiller et punir. Damien, coup de parricide (=régicide), sanction à hauteur du crime de lèse majesté, cest le Roi qui met en o sa vengeance

• décrit manière au fil des siècles dt peine capit a pàp disp, c manif autoritaire du pvoir a perdu de sa crédibilité .

• Pàp on a enfermé le fautif ds prison, on « intériorise » sanction, experts sondent int. Psychique.

• Foucault : analyse du pvoir, s’exerce mnt de façon immanente (intérieure), flux à la sté



C) Comparaison droit/ morale



Zone de Texte: DROIT MORALE - ne s’occupe pas de relation avc Dieu - S’occ relations avec individus si gpe mis en péril - Droit juge sur actes - s’appuie sur faculté H, posé de l’extérieur - contraintes, entouré par syst disciplinaire - dépasse cadre Sté, racines +/- religieuses - Morale gouverne au niv de l’intention - a source ds faculté H = cse morale - pas de contrainte (ev. Sanction, apr mort)§

• Lois naturelles : répétitions ds la N obs par les scient

• Conjonction Loi/Morale : droit sur actions ext mais peut atteindre intériorité morale de l’H

• Droit et morale impliquent devoirs ≠ mœurs qui st de l’ordre du fait (coutumes…)



• La Politique Aristote : ds N H de vivre avec H, ds N H de contraindre sa N par le Dr > Dr pas si artificiel, par essence l’H a besoin du droit




1



xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

bonne pr soi mais c moyen pr autre chose (ds l’hyp où je veux avoir le bac, je dois T)

• Devoir tel que ns le pratiquons = impératif hypothétique



• K : dev moral a aussi imp métaphysique. Dev morale suppose autonomie de la liberté, a pr postulat l’extce de la liberté.

• Liberté indémontrable, ≠ ordre de l’exp possible car montre causalité N (enchaînement causes et effets non libres)

• H = soit phénomène (élément N, obj intuition sensible. N = mécanismes), soit noumène de ce pt de vue ns s libres, liberté étant de commencer action absolument

• Qd j’ouvre la porte : « victime » de l’enchaînement des actions ds le temps mais DECIDE



• Exercice devM : a pr ligne de fuite le « règne des fins » = Cté idéale des ê raisonnables qui obéissent au devM. Il faut agir de telle manière que ns puissions y appartenir

• « il ne faut jamais considérer autrui comme un moyen mais comme une fin »



• Le principe responsabilité Hans Jonas 1979. K = formalisation morale judéo-chrétienne. Jonas va en montrer les limites à notre époque (nb mutations techno=

• Chap 1 « transformation de l’agir H ». Ancienne morale : condition H fixée, def précise. Ce qui est bon/bien se déduit de cette N de façon évidente

• PB : agir H (portée de notre action) changée > technos, cd morale a dû changer (MAIS H a jts été technicien = homo faber. Seulement évolution brutale)

• Chœur d’Antigone : H = ê de savoir, peut se diriger sur route du bien ou du mal, utiliser son intelligence. H domine circonstance mais pas la T, reste petit face au cosmos (+ polis). Pas de pv de modif nature ds son essence



• Antiquité : N = cardre immuable, figure de l’éternité ≠ obj d’une responsabilité

• Rappels éthique :

- relation avec obj N ≠ modif environnement lui-m

- éthique classique = fondée sur l’H

- H demeure lui-m d son essence (technique ≠ peut le transformer)

- Bon et mal dt s’occupe éthique traditionnelle = proches de l’action. Travaille ds l’ici et le maintenant . H sage = celui qui rep immédiatement à action présente

• Morale classique travaille ) brève échéance, ciblée sur cercle assez étroit de l’agir

≠ ajd : technique avec son emballement qui modif morale. N vulnérable ≠ avt (immuable)

• N = ce sur quoi H a ts les pouvoirs dc éthique doit s’élargir à N

• Ns s devenus resp de la nature, technique questionne essence m de la biosphère (clonage)

• Agir technique a des répercussions sur des durées nn H



• Tombe ds paramètres cumulatifs : effets s’additionnent, cqce peut ê tot diff de ce qui était 1e cqce de l’action (effet papillon)

• Ethique trad n’a jms pensé cela. Imp de savoir cqce : il faut reconnaître cette ignorance : cette reconnaissance est elle m devenue éthique

• Savoir (expert) devenu obligation pr cette éthique. Reconnaît H comme fin en soi + N comme fin en soi





3



xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

• Propriété > T > inégalités; H distingués selon mérite, intelligence, force. Ë et paraître ≠.

• Apparition des vices (usurpation des riches, brigandage des pauvres) , Passions effrenées bâillonnent pitié N.

« le fer et le blé ont perdu le genre humain »



B) Le contrat social comme forme d'association permettant une société juste



• Contrat > notion juridique. ≠ fondmt ds force/droit de type divin S-e raison. Partage int

Hb, R, Locke : - les H ont exté avt sté pol, avt Etat. Sté pol = construction H

- égalité N des H qui cherchent leur sécurité

- H cap de calculer leurs intérêts ds la perspective la + avantageuse pr eux.

• Contrat : H vt abandonner liberté et souverainneté indiv, la confier à gouv qui vt s'engager à représenter intérêt général, veiller à sécurité. Soumission tot des mb au gouv au pv abs

- teneur du contrat varie selon idée que phs ont d'H à edn [ce qui compte = paix]

• Obéissance mais paix + propriété « la fin de l'obéissance est la protection […] ds sa propre épée ou celle d'un autre,et la N requiert l'obéissance et l'effort en vue de maintenir la pr »



• J Locke, Traité du gouvernement civil; Edn ≠ chaos, ≠ licence, on disp de sa pers. Pas poss de détruire autrui / de se détruire (≠ hb où edn = G); ce que l'H tire de l'edn son bien propre

- droit : de pourvoir à sa propre conservation. Loi du Talion

- Edn prend fin qd entrée ds corps pol mais subsite ds relations

• Edn conforme à rais > idée de loi N + de D; raison = don de D. l'h doit se conserver sinn puni

• summa Theologica Thomas d'Acquin. 3 lois N :

- conserver genre H

- veiller au maintien de la Sté

- servir D



• T met les choses hors de l'état commun où elles étaient. Propriété fondée sur le travail. Illégitime qd consiste ds prod marchandises inutiles à notre conservation/commerce avc Au



• h va quitter Edn pr rentrer ds sté civile cf biens de l'H menacés par autrui > corps pol = conservation mutuelle biens, vies, libertés.

• Gouv ≠ annulation des lois N mais respect > pouv ≠ ê arbitraire (≠ droit asservir/détr autrui)

- H libres et égaux > soumission avc conssentement



• Rousseau. CS = acte par lequel le peuple se fait peuple

• Du contrat social. Chap 1 « chacun de nous met en commun sa personne et toute sa puissance sous la direction de la volonté générale, nous recevons en coprs chaque membre comme partie indivisible du tout »

• Le peuple l'est qd chacun des indiv n'existe que comme partie du tout dirigé lui-m par VG

• CS = mode d'administration le + légitime de l'état (démocratique/monarchique). L'H ne perd que sa liberté N qui est asservissement à l'instinct, gagne le devoir qui va remplacer impulsions physiques

• Le droit remplace l'appétit, la raison apparaît = mensuration des intérêts



• La Loi pr R def l'obj de la volonté générale qui ne statue pas sur obj particulier; Loi (>VG)

vise au moins une catégorie, une classe, actions abstraites. Sinon décret

• Loi renvoie au CS


5

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

• Pol : Cté et en son sein instance de pvr → ambivalence ds le rapprochement de l'H avec vie pol : H veut vivre en Cté MAIS ne peut le faire que sous la contrainte

• Cf Kant et 2 arbres, insociable insociabilité

• Vouloir tjrs faire exception à la règle par égoïsme- aucun peuple n'a inventé la politique = le mode de vie politique

• H a tjrs vécu politiquement mais un peuple a peut-être inventé concept de politique = « la politique »

- La Sté contre l'Etat, Pierre Clastre. Tupi Guaranis. Instance pol : le chef MAIS n'a pas de pvr coercitif (qui contient). Arbitre = résout les conflits.

- chef fait de l'un avec du multiple souvent quand tissu social menace de se désagréger → instance politique où il y a une autorité mais pas de pvr

• la Sté ou tribu exerce pvr sur elle-même par l'intermédiaire du chef

• Moment ou le chef acquiert pvr : en temps de guerre (Sté primitive ≠ bonne expression car résiste à l'apparition de l'état considéré comme instance extérieure à la collectivité)

Sté primitive = Sté pol (chef et pvr) mais sans état.



• Athènes a t-elle été vrmt démocratique ?

• démocratie : peu de points communs avec celle d'ajd après les 3 révolutions (USA, GB, FR). Pts communs : - souveraineté du peuple, égalité pol des membres de la cité)

• Différence souveraineté pop. Par représentants (≠ Grecs s'exerce directement : ecclésia, assemblée du peuple, propositions faites pas n'importe quel citoyen)

• égalité politique : chez nous par élections ≠ grecs, principe de l'élection antidémocratique car constitution d'une oligarchie, démocratie d'un petit groupe/totalité. Oligarchie = opposé de la démocratie (demos = peuple)

Technocratie (+compétents), aristocratie (meilleurs)...



• Grecs : ≠ suffrage universel mais :

- isegoria : droit égal des citoyens à la parole politiquement

- rotation des charges

- tirage au sort → pour un grec = total contraire de l'élection, on choisit la majorité des législateurs par tirage au sort (600/700). 500 membres du conseil tirés au sort (boulê = volonté)? Boulè : on prépare réunion et on applique décisions de l'ecclésia → mais qd même élections : pour ce qui demande compétence = fonctions militaires, magistrature financière...

Tirage au sort → aversion pour certains. Platon, La République. La démocratie apparaît qd les pauvres renversent les riches, partagent charges publiques tirées au sort.

• Régime démocratique apparaît comme vêtement bigarré.

• apparaît au 1er abord agréable. Pratique égalité formelle qui ne voit pas hiérarchie naturelle des êtres.

• H démocratique ≠ constance, unité. H du caprice. → licence peut accoucher de son contraire, la tyrannie.

/!\ Ne pouvaient être tirés au sort que les volontaires.

• Imp de la parole : orateur à ecclesia, tourné vers avenur ≠ chef indien, arbirtre des différents, tourné vers le passé mythique (appelle par la paorle répétition du passé mythique)

- Le sté indienne est pol, pvr qui circule mais qui n'est ds les mains de pers, fait tt pr ne pas faire de la politique. // Grecs, inventeurs de la pol




7

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

• Idéologie Allemande. H réels = prod de leurs représentations, ≠ déterminés par idées abstraites mais par forces productives, not. commerce

• Infrastructure : soubassement économique, social, commercial, matériel.

Superstructure : religion, art.... déterminés par l'infrastructure (cf Star Wars et Tatoon)

• Mx défend matérialisme. Il faut aller de bas en haut (et nn de haut en bas = idéologie)



• Ebauche d'une critique de l'économie politique. L'abolition de la propriété privée permet un humanisme réel, retour de l'H à l'h > implique abandon de l'Etat et m de la famille.

• Abolition produit nvel H > jusqu'à pst mutilé par la propr car obsédé. Serions rendus à notre complétude, H nouveau

• S mutilés autour d'intérêts communs, enracinés ds notre propre individualité.

• eschatologie marxienne : eschaton = fin. Comm qui serait à la fin des temps + inimaginable










• Fondements de la métaphysique des mœurs Kant.

• K formalise fait existant de la morale, donne un sens. Source morale = raison + volonté (cf cœur changeant : avec le ~ Dev moral devient contingeant)

• « c’est le vouloir lui-m qui doit ê bon ». Dev moral doit ê désintéressé (ex du mendiant : ds la majorité des cas ns ne s pas ds le don mais ds l’échange)

• Raison ≠ fait bonheur. Qd H réfléchit sur apport raison, éprouve misologie (cf Miss-) haine R.

• Pr ê heureux, instinct + efficace. Raison pr produire idéal d’action juste, constr vol. bonne



• ≠ Ethique à Nicomaque Aristote :but extce = atteindre bonheur > pratiquer action vertueuse, s’élever à sa propre raison pr contempler intellectuellement ce qu’on est.

• Lettre à Ménécée : but extce = bonheur (ataraxie) ≠ chez K : prod action juste



• Il faut distinguer action faite par devoir et action conforme au devoir

Ø ex : 2 marchands baissent prix, 1 pr aider les pauvres, l’autre pr être compétitif

• le 1e marchand est ds le droit (légal) + ds la morale. Intention faut distinction

• Rapp au bonheur : assurer ~= dev ? Cf si malheureux tentés d’enfreindre dev (voler par faim)

Ø devoir : condition parmi d’autres d’exercice du devoir moral

• Si il y avait morale kantienne, elle ne serait pas eudémoniste (dt but = bonheur)



• Commandement biblique : « aime ton prochain comme toi-m ». Signifie « amour pratique » et nn pathologie > il faut ê resp de son prochain m si sensibilité ns conduit à ne pas l’apprécier. Sentiment d’un ordre rationnel, ≠ provient du cœur, presque transcendantal

• Dev moral a source ds objectivité de la raison :

Ø action morale accomplie conf. au dev (légalité) + par devoir



• Formules d’impératif catégorique = commandement abs sans poss inconditionnée. Universaliser à tte cté H, si en péril, maxime mauvaise. Ne ns dit pas ce qu’il faut faire : donne moyen formel de rapp action singulière/maintien cté



• D’un prétendu droit de mentir par Hté Rép à article de B. Constant. Parfois droit de mentir

• Hist du criminel : pas droit à la vérité car sorti du syst où dev de véracité = condition vie soc

• « dire la vérité, ce n’est qu’u devoir envers ceux qui ont droit à la vérité »

• K : pas droit à vérité obj, n’appartient à pers dc je la dois à ts ; Devoir de véracité = incond.

• Ce qui compte = devoir, csqces matérielles contingentes. H vérace ≠ répréhensible + cf I.C.



• Philosophie Morale Eric Weil XXe Solution = dire vérité et opposer résistance au criminel



• Idée d’une histoire universelle au point de vue cosmopolitique Kant. Arbre qui pousse seul ds plaine : chétif, rabougri, éthique . Si 2e arbre : émulation pr lumière.

• « insociable sociabilité » : H a bes des autres mais reste égoïste.



• Colloque de Davos 1929 sur le commentaire de Kant (origine DevM). Heidegger vs Cassirer

• C : DevM témoigne capacité auto transcendance, aller vers universel (penser aux autres dab)

• H : oui, mais ~ enracinée ds finitude, ≠ abs (H pas cap de dev tot esprit, d’aller vers univ)

• Finitude se manifeste ds fait que devoir = impératif catégorique. H résiste au fait de faire le bien, sinon devM ne serait pas devoir



• Imp catégorique vs imp hypothétique : injonction à action bonne pr elle-m / ≠ injonctio pr


2



xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

II) Le passage de l’état de nature à la société civile

A) De l’état de nature à la propriété privée



• Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes Rousseau

• A H corrompue par nos Sté cf Emile : doit ê éduqué loin des villes ds liberté de spaysans et des sauvages. Jeux proposés à l’enfant pr lui permettre de penser

• Diff ds l’éducation : suivre progression N de l’enfant vers N. Educateur = ministre de la N



• Entrée en sté était nécessaire, chance d’Hiser l’H mais est tombé + bas que d’où était parti.

• Sté a corrompu, amour de soi est devenu amour propre (orgueil et vanité mal placée)

• EdN ≠ état historique mais HYPOTHESE DE TRAVAIL = épistémologique

• EdN : H = animal + faible, + fragile que les autres cf Mythe de Prométhée : Z charge Epiméthée d’attribuer qualités à esp vivantes, H oublié > Prométhée vole feu à Héphaïstos

• Nudité ontologique de l’H, ≠ instincts, > peut accéder à la technique, prendre le dessus



• La Technique et le Temps Bernard Stigler. Reprend mythe. H est victime d’une épiméthéa (nudité, creux N). Faille. Prothèse pr la combler… (maisons). Cf singe, H pas fini, ne peut se débrouiller seul, naît pr ê avc les autres, bes de culture pr se finir > CULTURE CAR FAIBLESSE

• Cf Phèdre, écriture Thamous/Thot : prothèse pr mémoire

• Rousseau : comme H ≠ instinct, s’approprie celui des autres : omnivore



• Léviathan Hobbes XVIIe EdN = état de guerre perpétuelle ≠ R, état de Paix.

• H ê égaux corps/esprit (diff de degrés génie/idiot), désirons la m chose > facilement ennem.

• EdN : défiance les uns à l’égard des autres. Présence d’autrui = presque déplaisir

• Causes principales de conflit : compétition/défiance/gloire. Guerre qui règne tant que pas de puissance supérieure pour mettre de l’ordre (≠ signifie que bataille effective, H disposés au combat). L’homme est un loup pour l’homme à l’état de nature

• Si chacun enn. De chacun, pas d’entreprise commune, pas d’action collective, de lettres > pas de Sté. H animal solitaire.

• Peur permanente, danger de mort constant, vie solitaire, misérable, brève (≠ Aristote, par essence h = animal politique)

Ø ex de défiance : qd voyage, armes. Qd nuit, ferme clef, ALORS QUE LOIS !!!!

• EdN, guerre : pas de bien, mal, ≠ syst valeur, ≠ cité, ≠ juste/injuste



• Avènement de l'état cf vie dangereuse, peur (passion) mort, désir vie confortable



• Rousseau ≠ dacc avc Hb. H +tôt timide (fuit qd bruit) mais pas peur animaux, connaôit supériorité

> fixité de l'animal vs progressivité de l'H; pique instincts

• Besoins physiques : repos, femelle, nourriture. Â permet d'avoir volontés (veut/veut pas)

• Besoins deviennent désirs, qui deviennent passions qui st à l'origine du raisonnement

• Nostaligie : à l'état de n H ≠ misérable, â en paix, pas de troubles intérieurs



• Entrée en Sté ≠ porté ses fruits. ≠ Hb, H edn ≠ méchant/bon; vertu N = pitié.

• Edn = forme de respect pr l'autre. On se porte au secours de cuex que l'on voit souffrir

• Droit du plus fort : ≠ propriété > fuite poss. PAS D'INEGALITES A L'ETAT DE NATURE

• « ceci est à moi » : propriété a fondé Sté. Mais ≠ fondement

• Période la + heureuse : qd H à mis chemin entre edN

4

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

• R : la VG = tjrs droite. Vs volonté de ts (somme quantitative intérêts privés) VG : tournée vers l'universel, ce qui est bon pr l'H. Teneur qualitative, tension vers l'universel

• Unanimité ≠ universel : unanimité laisse entendre exception possible



• PB : tension vers l'universel ne va pas de soi, le peuple peut ê aveugle sur lui-m(cf Hitler), peut se résummer à une multitude indisciplinée qui ne voit pas ce qui est bon pour lui

- VG suppose jugement éclairé sur lui-même



• Législateur = qui découvre les meilleures rêgles de la Sté, suppose intelligence supérieure + ne doit pas être victime de ses passions. Sens de la durée (ne profitera pas du T bien fait)

• L = invente les lois que le prince applique Connce de l'h permet au L de transformer N H

• H égoîste mais doué de pitié N

• PB : individu solitaire à l'origine. Leg doit intégrer individu ds Cté au point où il ne peut plus s'en passer, vivre en dehors de la Cté

• Edn > citoyen = extce physique > extce partielle (partie sté) et morale. En devenant partiels devenons H.

• CS = dénaturation de l'h en tant qu'animal pour aboutir à l'assomption de l'H en tant qu'H

- H va enfin vivre dans autonomie

• R ≠ Machiavel. Le législateur ≠ souverain qui fait passer lois à l'acte car sinon risque de lois particulières (ex pst décide de son salaire)

- l'universalité des lois implique l'indépendance du législateur



• Leg : « une entreprise au dessus de la force humaine et pour l'exécuter une autorité qui n'est rien »

• Le peuple se fait peuple par le contrat social ; si extait vmt serait cté guidée par la VG ce qui n'est pas tjrs le cas. Il est diff de réformer les lois car le peuple a une inertie N, surtout peuples viellissants.





III) La politique comme articulation d'une instance de pouvoir et d'une communauté

A) Les inventeurs de la politique



•Francis Wolf, article dans la revue l'Animal. « Les inventeurs de la politique » = Grecs ?

• Inventent démonstration math (Euclide), enquête historique (Hérodote, Thucidide), réflexion philo, canons esthétiques (unités théâtrale, la poétique, Aristote), ont expérimenté tous els régimes politiques → démocratie.

• Cette Idée = ethnocentrique (cf. C. Levi Strauss, Race et Histoire) = juger à partir de notre propre culture elle même érigée comme modèle implicite

• civilisations antérieures aux grecs : Egypte, Chine... Avec pour régime politique cmplx



> Pr definir la pol, penser ce que serait H sans pol.

• soit comme des animaux, vivraient en groupes familiaux instables MAIS on sait que l'H a tjrs vécu ds Cté qui dépassait liens biologiques

• H vivrait ds Cté sans pol.

>> Cté se maintiendrait et se reproduirait toute seule (abs de besoin de chef, police, gvmt) = cité apolitique germes utopies (communisme, anarchisme)


6

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

B) Les rapports de la violence et du pouvoir



• 1er pvr = celui que ns avs sur ns m > ataraxie 'nécessaire pr supporter diff de la vie); prend forme philo, donne forme de stabilité ds M de tourbillons MAIS violence ds manière d'immobiliser les choses

• Etat > sto. Stabilité ≠ edN, déchaînement d'appétits

• K : idée que l'H a besoin d'un maître. Cission obéissance à loi morale/égoisme des passions.



• Le Prince Machiavel 1513; « cmt le prince doit se comporter pr conserver le pouvoir ? »



≠ More, Utopie, où pb = éducation du peuple. Égalité imp si propriété privée. 54 ville identiques, familles = fermiers, jardins, portes ouvertes > confiance. Prince élu à vie, lois discutées au sénat, enfants apprennent à l'école l'agriculture. M vêtements. Cours publiques, le peuple y vien t en foule. 6h/jour de T (pas d'oisifs). L'h qui suit la N obéit à la loi de la raison. Tte rép comme une seule et m famille.



•Machiavel : l'H est corrompu, M violent; Chap 17 : vaut-il mieux ê craint ou aimé ? > ê craint car H hésitent à nuire; Il ne faut pas hésiter à ê cruel pr garder le pouv et unifier l'armée.

• Il ne faut pas hésiter à ê bête et H cf héros et centaure chiron : ê puissant c lion, rusé c renard.

• doit savoir ne pas tenir sa parole si le sort est contre lui. L'H est violent est méchant et ne tient pas parole.

• Il faut para$ître avoir de belles qualités pr ne pas ê surpris par la fortune.

• Virtu : talent qui se travaille, propre au prince, combiner fortune et talent pol pr agir de manière la + juste, la + efficace. Tend vers le kaïros = moment opportun où tout bascule

• Prince ne doit pas s'emparer des biens/épouses des autres pr ne pas ê haï/méprisé mais juste ê craint.

• Violence pr conserver pvoir mais rép à H violent. Seul moyen de gouv correctement. Gds Princes doivent satisfaire peuple, pas faire tomber ds desespoir.



• cette violence traverse tte Hté : prend forme d'une lutte oppresseurs/opprimés « l'h de la sté jusqu'à nos jours est l'h de la lutte des classes

• Marx : veut transf révol de la sté > destruction des classes en lutte.

• Bourgeoisie : porte la lutte en pleine lumière (≠ ajd : invisibilité). Prolétariat ≠ classe sociale mais la lie du peuple malgré soi = seule classe révol (~ moyenne : veut conservation)

• Bgie a transf des fonctions éthiques (médecin...) en simple salariat. Instaure règne de l'argent + centralise la propr ds qqmains. Elargit autarcie à commerce international.

• Mvt plurimillénaire de la lutte des classes. classe dominante ultraminoritaire, dominée major

• Bgie : a entériné domination ville/campagne, a profité de la croissance du T industriel.

• Prolétaire devenu lui-m marchandise cf DT. Acessoire de la machine, payé pr se reproduire et survivre.



• Feuerbach L'essence du christianisme. D = projection de la cse H coupée de sa source, posée c extérieure à l'H > Mx : religion faite par l'h et non l'inverse. H l'a oublié

• R = « le soupir dce la créature accablée... elle est l'opium du peuple ». Bonheur illusoire ds la religion. Supprimer religion, exiger le bonheur réel. H dominé par sa propre créature!

• Essai de renversement de la philo commune: reproche à philo de partir du ciel pr penser le réel = idéologie. Il faut partir du M pr penser l'abstraction

8

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
fiches de révision 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiches personnages
» cours d'histoire de l'antiquité
» Fiches de révision Eco Gestion ?
» QUOI REVISER POUR ORAL SAENES?
» Faites-vous faire à vos élèves de 3e des fiches de révision pour le brevet ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Soutien Scolaire, Lycée Fenelon Lille :: LES TERMINALES :: TERMINALES L-
Sauter vers: